100 % RENOUVELABLE : L’UTOPIE PREND CORPS

18/06/2010 09:19

Une étude de l’European Climate Foundation (ECF) évalue et trace une feuille de route.

Un rapport de l’EREC confirme et précise : l’objectif « 100 % énergies renouvelables » dans l’Union Européenne d’ici 2050 est bel et bien à portée de main. Le rapport de l’ECF examine la faisabilité de réduire les émissions de CO2 d’au moins 80 % par rapport au niveau de 1990 d’ici 2050, tel que l’a décidé le Conseil Européen en octobre 2009. Ce rapport est basé sur les évaluations de nombreux experts dont le bureau conseil McKinsey et l’Imperial College de Londres. « Roadmap 2050 : a practical guide to a prosperous, low-carbon Europe » établit le détail des investissements financiers et des solutions techniques, selon plusieurs scénarios de transition vers une production d’énergie « décarbonée », dont une piste qui fait la part belle aux énergies renouvelables.

Première surprise : contrairement à ce qu’on avait coutume de souligner jusqu’ici, l’énergie produite à partir de renouvelable ne devrait pas être plus chère que celle que nous produisons avec nos infrastructures actuelles majoritairement fondées sur les sources fossiles. L’impact de l’amortissement de l’investissement est certes plus grand les premières années, mais sur le long terme, les technologies pauvres en émissions de CO2 ne font absolument pas exploser la facture. Au contraire, cette dernière diminuerait dès 2020, les coûts quotidiens d’exploitation baissant rapidement durant cette période.

Ce rapport est évidemment déterminant pour l’exécutif européen qui devrait bientôt présenter sa vision pour 2030 et 2050 et prendre dès novembre ses options en ce qui concerne les infrastructures énergétiques. Du même coup, EREC (European Renewable Energy Council) va plus loin dans sa propre feuille de route « Re-thinking 2050 », démontrant qu’il est non seulement possible d’atteindre 100 % d’énergies renouvelables dans l’Union Européenne en 2050, mais surtout que cet objectif est réaliste, souhaitable du point de vue de l’environnement et de l’emploi et économiquement accessible.

Les technologies nécessaires sont connues et maîtrisées, le plus gros défi se situant au niveau du secteur des transports. Les investissements pour réaliser la conversion vers 100 % d’énergies renouvelables atteindraient 963 milliards d’euros en 2020 et l’investissement cumulé 2 800 milliards d’euros en 2050. Mais, souligne EREC, les bénéfices sociaux et environnementaux compenseraient largement ces dépenses. Les énergies renouvelables, qui représentent actuellement 550 000 emplois en Europe, en compteraient plus de 6 millions en 2050.

 

source : renouvelle juin 2010

Contact

Bernard Christophe

Rue de stambruges 13
7332 Neufmaison

TVA BE0818.525.491

M +32 493 192 691

 

Pour nous contacter pour une prise de rendez-vous ou un devis, 

nous sommes par là !!

 

 

Nous acceptons