Changement climatique : les Etats-Unis saluent les efforts de la Chine

20/07/2009 12:31

Changement climatique : les Etats-Unis saluent les efforts de la Chine
Deux responsables américains ayant rencontré des dirigeants chinois ont salué les efforts faits par la Chine pour lutter contre le changement climatique et réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Les deux pays représentent 42% des émissions mondiales.

La Chine prend des mesures « sans précédent » pour répondre au réchauffement climatique et réduire sa consommation d’énergie, augmentant ainsi les chances de signature d’un nouvel accord international sur le changement climatique en décembre à Copenhague, d’après ce qu’ont déclaré des responsables américains jeudi.

 La Chine a récemment dépassé les Etats-Unis en tant que principal émetteur de gaz à effet de serre au monde et les deux pays représentent à eux seuls 42% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Les dirigeants chinois ont accepté de manière unanime de déclarer que le réchauffement climatique était « un problème très grave » d’après ce que le Secrétaire d’Etat de l’Energie des Etats-Unis, Steven Chu, a déclaré après avoir rencontré des responsables de la Chine, dont le Premier Minister Wen Jiabao.

 

La Chine et les Etats-Unis représentent 42% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

 « Je suis très encouragé par ce que j’ai constaté lors de ce séjour » a-t-il déclaré.

 Le Secrétaire d’Etat au Commerce des Etats-Unis, Gary Locke, a également salué les efforts faits par la Chine pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre et participer ainsi à la lutte contre le changement climatique.

 « Les chinois prennent des mesures sans précédent » a déclaré Gary Locke. « Ils sont un modèle pour les pays en développement du monde entier ».

 Gary Locke et Steven Chu, qui sont tous les deux des sino-américains étaient à Pékin pour des discussions visant à améliorer la coopération entre les deux pays au sujet de la lutte contre le changement climatique.

 Leur voyage est intervenu alors que le Congrès des Etats-Unis examine actuellement une législation visant à réduire les émissions américaines.

 Les responsables chinois ont exprimé des inquiétudes pendant les réunions concernant un projet de loi récemment adopté par la Chambre américaine des Représentants permettant au gouvernement de mettre en place des « taxes carbones » sur les importations venant de pays qui ne se conforment pas aux standards américains d’émissions de gaz à effet de serre, d’après ce qu’a indiqué Gary Locke. Le ministre du commerce de la Chine a notamment critiqué ces taxes et autres tarifs douaniers.

 Au cours du séjour des deux hommes politiques américains en Chine, les deux pays ont lancé un projet commun de recherche de 15 millions de dollars visant à construire plus de véhicules et de bâtiments efficients en énergie et à réduire les émissions de dioxyde de carbone provenant de la combustion du charbon.

 Le charbon représente près de 80% de la production d’électricité en Chine alors qu’il ne représente que 49% de la production des Etats-Unis.

 De nombreux experts pensent que la coopération entre les Etats-Unis et la Chine est essentielle pour les négociations internationales concernant un nouveau traité climatique qui auront lieu en décembre à Copenhague.

 Steven Chu a déclaré qu’il était « optimiste » concernant le sommet de Copenhague, mais n’a pas donné de détails concernant les engagements ou les concessions que seraient amenés à faire les deux camps.

 Les préoccupations climatiques devraient être au cœur des discussions lorsque le Président américain Barack Obama rencontrera le Président chinois Hu Jintao plus tard cette année.

 Steven Chu a ajouté que les deux pays pourraient réaliser des réductions significatives de leurs émissions en travaillant ensemble pour améliorer l’efficience énergétique des bâtiments, qui consomment actuellement près de 40% de l’énergie mondiale et représentent près de la moitié des émissions de gaz à effet de serre.

 Au moins 30% de cette pollution pourrait être éliminée pour un coût presque nul en améliorant les anciens bâtiments et en utilisant des équipements modernes dans les nouvelles constructions, d’après Steven Chu. L’efficience de la construction pourrait être multipliée par trois à cinq par rapport aux niveaux actuels d’après lui.

Contact

Bernard Christophe

Rue de stambruges 13
7332 Neufmaison

TVA BE0818.525.491

M +32 493 192 691

 

Pour nous contacter pour une prise de rendez-vous ou un devis, 

nous sommes par là !!

 

 

Nous acceptons