Efficacité énergétique : un nouvel étiquetage pour les appareils électroménagers

31/05/2010 09:57

Le Parlement européen a adopté le 19 mai dernier la directive sur l’étiquetage énergétique qui vise la refonte du dispositif actuel. Le nouveau système s'apprête à accueillir trois classes supplémentaires pour différencier les appareils les moins énergivores, devenus beaucoup plus nombreux. Et il s’étend à plus d’appareils électroménagers.

La première directive sur l'étiquetage énergétique a été adoptée en 1992 et l'étiquette est devenue l'un des instruments permettant de promouvoir les produits économes en énergie. En plus de présenter la marque du produit, ses références et d'autres caractéristiques selon l'appareil concerné, cette étiquette est un indicateur important du respect de l'environnement. En effet, elle classe la performance énergétique des appareils par une lettre allant de A (économe) à G (très énergivore).

La refonte de la directive vise à étendre le champ d'application de celle-ci au-delà du secteur des ménages et à accroître la quantité de produits économes en énergie disponibles sur les marchés publics.

Nouvelle présentation

A l'avenir, jusqu'à trois classes supplémentaires pourront être ajoutées à l'échelle actuelle  allant de "A" à "G", en fonction du progrès technologique, elle s'élargira de trois nouvelles classes: A+, A++ et A+++, en plus de la classe "A".

La publicité des produits électroménagers devra indiquer l'efficacité énergétique

Toute publicité mentionnant la consommation d'énergie ou le prix d'un modèle spécifique d'un appareil électroménager devra indiquer la classe énergétique du produit. Ces informations supplémentaires devraient aider les consommateurs à faire un choix éclairé sur les économies d'énergie potentielles des produits afin de réduire leur facture d'énergie à long terme.

Étiquetage énergétique pour les châssis de fenêtres et autres produits permettant d'économiser l'énergie

A l'avenir, une étiquette devra également être apposée sur les produits à usage commercial et industriel consommateurs d'énergie tels que les entrepôts frigorifiques, les chambres froides, les coffres d'étalage réfrigérés, les distributeurs automatiques et les moteurs industriels.

En outre, l'obligation d'étiquetage énergétique s'appliquera aux produits qui ne consomment pas d'énergie mais qui "ont un impact significatif direct ou indirect" sur l'économie d'énergie comme les vitres et les châssis de fenêtres ou les portes externes, précise le texte de compromis.

Conformément à la directive, la Commission identifiera un certain nombre de produits dans les secteurs commercial et industriel présentant un potentiel d'économies d'énergie et entrant eux aussi dans le champ d'application du nouveau système d'étiquetage. Il est prévu que de nouveaux produits tels que les télévisions, les chauffe-eau et les chaudières soient soumis aux nouvelles règles d'étiquetage.

Pour plus d’informations :

http://ec.europa.eu/energy/efficiency/labelling/labelling_en.htm

rédaction et mise en page : guidER - guide des énergies renouvelables (avec leur aimable autorisation)

Contact

Bernard Christophe

Rue de stambruges 13
7332 Neufmaison

TVA BE0818.525.491

M +32 493 192 691

 

Pour nous contacter pour une prise de rendez-vous ou un devis, 

nous sommes par là !!

 

 

Nous acceptons