L’Écosse pourrait accueillir la première éolienne flottante Hywind

23/08/2010 10:31


Le 18 Aout dernier, Alex Salmond, le Premier ministre écossais, a rencontré les représentants de la compagnie pétrolière norvégienne Statoil, pour entamer des discussions sur la première ferme éolienne flottante au monde.

Le 18 Aout dernier, Alex Salmond, le Premier ministre écossais, a rencontré les représentants de la compagnie pétrolière norvégienne Statoil, pour entamer des discussions sur la première ferme éolienne flottante au monde.

Ainsi, selon un communiqué de presse, deux sites potentiels susceptibles d’accueillir une ferme pilote afin d’y tester les éoliennes flottantes Hywind, ont été identifiés par la société. Le premier se situe au large de l’île de Lewis et l’autre près de l’Aberdeenshire.

Il faut savoir que la société Statoil a déjà construit toute une unité de prototypes Hywind implantée à 10 kilomètres des côtes de Karmøy, en Norvège. Les performances des éoliennes mises en place vont au-delà de ce qui avait été prévu et le parc éolien fournit le réseau en énergie depuis septembre 2009, peut on lire dans un communiqué de presse. Aussi, selon la société, la prochaine étape du projet serait la construction de 3 à 5 fermes éoliennes Hywind qui démontrerait le potentiel commercial de ce concept.

 

« Le futur marché international autour de cette technologie sera colossal explique - dans un communiqué - David Smith, directeur général par intérim de Scottish Development International. Ce projet donne l’occasion aux sociétés écossaises et norvégiennes de travailler ensemble afin de développer un système de pointe capable de réduire le coût du développement de l’éolien offshore et de fournir une énergie durable propre au monde entier ».

La prochaine étape des négociations passera en septembre par une visite des sites retenus par les dirigeants de Statoil. En cas de succès, cette première mondiale offrirait une belle vitrine pour la politique écossaise de soutien à la filière éolienne. « Une récente étude a montré que si nous exploitions seulement un tiers de l’énergie de nos côtes jusqu’en 2050, nous produirions assez d’énergie pour alimenter sept fois l’Écosse » prédit Alex Salmond. En 2007, L’Ecosse s’était déjà fait remarquer sur ce sujet de l’éolien offshore en haute mer à travers le démonstrateur Beatrice. Basé à 25 kilomètres au large de la côte Est de l’Ecosse, ce projet de Talisman Energy regroupait alors des éoliennes ancrées à 60 mètres de profondeur, apprend t on chez nos confrères de cleantechrepublic.com.

« Le potentiel des eaux écossaises représente un quart des ressources européennes en matière d’énergie éolienne offshore. Cela m’amène à penser que nous sommes très bien placés pour développer la technologie qui fera fonctionner cette remarquable révolution des énergies renouvelables (...) Il est important que nous exploitions chaque opportunité qui nous est offerte. En effet, une récente étude a montré que si nous exploitions seulement un tiers de l’énergie de nos côtes jusqu’en 2050, nous produirions assez d’énergie pour alimenter sept fois l’Écosse », déclare le Premier ministre écossais, Alex Salmond, dans un communiqué de presse.

L’Écosse a déjà démontré son leadership pour ce qui est du développement de l’éolien offshore en eaux profondes avec le projet pilote d’éolien offshore « Beatrice » dans le Moray Firth démontrant la possibilité de mettre en place des turbines à une profondeur de 60 mètres.

source :

Actualités de l'environnement - webzine hebdomadaire

 

Contact

Bernard Christophe

Rue de stambruges 13
7332 Neufmaison

TVA BE0818.525.491

M +32 493 192 691

 

Pour nous contacter pour une prise de rendez-vous ou un devis, 

nous sommes par là !!

 

 

Nous acceptons