PlanetSolar : faire le tour du monde en bateau solaire

15/05/2010 16:01
Photo: PlanetSolar.org

Depuis quelques jours, le plus grand catamaran solaire du monde, le PlanetSolar, effectue ses premières navigations. En ce vendredi du début mai, il est au port maritime d’Hambourg, en Allemagne. L’an prochain, ce bateau révolutionnaire se lancera dans un tour du monde en 160 jours.
 

Philéas Fogg a du soucis à se faire. Le héros du roman de Jules Verne qui a fait le tour du monde en 80 jours risque probablement d’être jaloux du Planet Solar.

Le PlanetSolar, c’est le plus grand catamaran solaire du monde. Il utilise l’énergie solaire comme carburant unique. C’est le premier bateau intégralement alimenté au soleil, du poste de pilotage aux moteurs. D’autres navires utilisent déjà l’énergie solaire mais seulement de manière limitée, comme pour l’éclairage par exemple.

Long de 31 mètres et large de 15 mètres, le PlanetSolar pèse 60 tonnes. Pas moins de 825 panneaux solaires classiques, correspondant à 38 000 cellules photovoltaïques, lui permettront de parcourir les mers à une vitesse moyenne de 7,5 nœuds (soit 15 km/h).

Quatre moteurs électriques d’une puissance de 176kW (239CV) consommeront seulement 20 kWh avec la vitesse de croisière. Comme les batteries peuvent accumuler 1,3 MW d’énergie solaire, le bateau restera opérationnel de nuit et à ciel couvert. Selon la société Planet Solar, l’équipage aura une autonomie de trois jours ; celle-ci devient infinie, si le bateau bénéficie d’un rayonnement solaire suffisant.

Un périple de 160 jours autour du monde

En 2011, PlanetSolar accomplira un tour du monde avec escales le long de l'équateur, là où l'ensoleillement disponible est maximal. Ce périple de plus de 50'000 km devrait s'effectuer en 160 jours de navigation, soit à une vitesse moyenne de 7.5 nœuds. Les quatre navigateurs de PlanetSolar traverseront l'océan Atlantique, le canal de Panama, l'océan Pacifique, l'océan Indien et enfin le canal de Suez, pour rallier la Méditerranée. Le bateau fera escale dans des villes comme New-York, San Francisco, Singapour et Abu-Dhabi. Les escales permettront au projet d'accroître son impact et sa visibilité, et serviront de plateforme de promotion pour les énergies renouvelables et tout particulièrement l'énergie.

Un défi et une mission d’éducation

Par ce défi, l’équipe du PlanetSolar veut démontrer qu'il est possible, à l'aide de la technologie, grâce à nos connaissances, de passer de l'ère du pétrole, à celle du soleil et de l'énergie qu’il nous renvoie. Le périple de 50.000 km entend démontrer que le recours aux énergies renouvelables peut s’étendre à tous les domaines de la vie. Il doit aussi prouver que les technologies solaires sont désormais fiables et battre en brèche à moyen terme les bateaux conventionnels qui émettent des gaz polluants et salissent les océans.

Pour relever ce défi, on retrouvera à la barre du catamaran solaire Raphaël Domjan, initiateur du projet et Gérard d’Aboville, premier homme à avoir traversé l’Atlantique et le Pacifique à la rame. Pour Raphaël Domjan, il est important de voir au-delà du rêve et de l’émotion: «Le projet PlanetSolar représente avant tout une formidable occasion de faire avancer la recherche scientifique et de démontrer qu’aujourd’hui la technologie est déjà disponible pour concevoir des moyens de transport plus soucieux de notre environnement.»

rédaction et mise en page : guidER - guide des énergies renouvelables (avec leur aimable autorisation)
Sources: La Libre, PlanetSolar.org

Contact

Bernard Christophe

Rue de stambruges 13
7332 Neufmaison

TVA BE0818.525.491

M +32 493 192 691

 

Pour nous contacter pour une prise de rendez-vous ou un devis, 

nous sommes par là !!

 

 

Nous acceptons